Biographie

Serge Tisseron est né à valence le 8 mars 1948. Il est psychiatre et psychanalyste, docteur en psychologie habilité à diriger des recherches (HDR), chercheur associé au Centre de Recherche Psychanalyse Médecine et Société à l’université Paris VII Denis Diderot.
Il a écrit 34 essais personnels, écrit 7 ouvrages en collaboration, réalisé quatre directions d’ouvrages collectifs, six directions de numéros de revue, une dizaine de préfaces d’ouvrages d’autres auteurs, 13 contributions à des manuels et encyclopédies, 70 contributions à des ouvrages collectifs, plus de 170 articles.

Plus de la moitié de ses contributions portent sur nos relations aux objets technologiques, notamment ceux dont l’interface utilise un écran.
Ses livres sont traduits dans onze langues.
Il a été co rédacteur de l’avis de l’Académie des sciences « L’Enfant et les écrans » (2013).

BIOGRAPHIE

Après un baccalauréat en section philosophie, il a préparé l’Ecole Normale Supérieure en section littéraire au lycée du Parc à Lyon. C’est là qu’il a découvert les poètes surréalistes et leur fascination pour les dérèglements de l’esprit, et qu’il a décidé de devenir médecin psychiatre.
Il a réalisé sa thèse de médecine, en 1975, sous la forme d’un album de bandes dessinées consacré à l’histoire de la psychiatrie (Université Grange Blanche Lyon II) afin de montrer que les images sont une forme de symbolisation du monde à part entière à égalité avec le langage parlé/écrit. Cette thèse peut être consultée sur le site de la Bibliothèque Inter Universitaire Médicale (BIUM) :

http://www.bium.univ-paris5.fr/histmed/asclepiades/pdf/tisseron.pdf

Il a été praticien hospitalier de 1978 à 1997, et a fondé au début des années 1990 une unité mobile de soins palliatifs (Hôpital de Villeneuve Saint Georges) dont il a assuré la direction pendant cinq ans, puis a enseigné la psychologie à l’Université Paris VII.
Il a découvert un secret dans la famille de Hergé à partir de la seule étude des albums de Tintin plusieurs années avant que la biographie de cet auteur ne soit connue et ce secret confirmé (Tintin chez le psychanalyste, 1985). Il a ensuite publié le premier ouvrage français entièrement consacré à la honte (La Honte, psychanalyse d’un lien social, 1992) et a été l’un des premiers à analyser les effets pathogènes des secrets de famille (Secrets de famille, mode d’emploi, 1996).
Ses recherches portent sur trois domaines : les secrets liés aux traumatismes et leurs répercussions sur plusieurs générations ; les relations que nous établissons avec les diverses formes d’images ; et enfin la façon dont les nouvelles technologies bouleversent notre rapport aux autres, à nous même, au temps, à l’espace et à la connaissance. Il a été l’initiateur en France des travaux sur les secrets de famille et a notamment posé les bases d‘une théorie de la réception des images qui fait une grande place au corps (Psychanalyse de l’image, des premiers traits au virtuel, en 1995). Il a successivement interrogé les relations spécifiques que nous établissons avec la bande dessinée (Psychanalyse de la bande dessinée, 1987), la photographie (Le Mystère de la chambre claire, 1995), la télévision (L’intimité surexposée, 2001) le cinéma (Comment Hitchcock m’a guéri, 2003) et les écrans d’ordinateur (Qui a peur des jeux vidéo ? et Virtuel, mon amour 2008).
Il a passé son habilitation à diriger des des thèses (HDR) en 1998, sous le titre : Conditions, figuration et transmission des opérations psychiques.
Il a proposé le mot extimité dès 2001 pour rendre compte du processus par lequel nous montrons de facettes de notre intimité pour les valoriser (L’intimité surexposée, Aout 2001).

Il a lancé, de 1997 à 2000, une étude sur les conséquences des images violentes sur les enfants de 11 à 13 ans, soutenue par les Ministères de la Culture, de la Famille et de l’Education Nationale.
Lui même photographe, son intérêt pour la photographie l’a conduit à retrouver les photographies du psychiatre Gaétan Gatian de Clérambault et il a été à l’origine de leur restauration et de leur exposition (Centre Pompidou, 1989). Il a également été commissaire de l’exposition rétrospective « Flous et modernité : une rêverie du devenir » à l’occasion du trentième anniversaire des Rencontres Internationales de la Photographie à Arles (1999).
Enfin, Serge Tisseron est dessinateur de bandes dessinées (quatre albums publiés à ce jour) et d’ouvrages pour enfants.

DISTINCTIONS

2015. Elu membre de l’Académie des technologies.

2013 : Award décerné à Washington par la Family Online Safety Institute (FOSI) « for outstanding achievement » en reconnaissance de ses travaux sur les jeunes, les familles et Internet, et notamment pour la règle « 3-6-9-12 » et le site memoiredescatastrophes.org

2003 : Prix Stassart de l’Académie des Sciences morales et politiques.

2002 : Prix du Livre de Télévision pour son ouvrage L’intimité surexposée, Paris, Ramsay, 2001.

1975 : Lauréat de la Faculté de médecine de Lyon

DIPLOMES

* 1998 : Habilitation à diriger des recherches en Sciences Humaines et Cliniques
(Université Paris V Sorbonne)
Titre : Conditions, figuration et transmission des opérations psychiques
Président du jury : Pr. Bernard BRUSSET
Autres membres du jury : Pr. Jean LEMAIRE, Pr. Pierre FEDIDA, Pr. Philippe JEAMMET, Pr. Daniel WIDLOCHER

* 1984 : Doctorat en Psychologie (Université Paris X Nanterre - U.E.R. de Psychologie)
Titre : Geste graphique et fantasme dépressif : contribution à l’étude psychodynamique du moment du tracé
Directeur de thèse, Président du jury : Pr. Didier ANZIEU
Autres membres du jury : Pr. GIBELLO, Pr. SAMI-ALI
Mention : Très-Bien

* 1976 : Certificat d’Etudes Spécialisées en Psychiatrie
(Université Paris III - Faculté Saint-Antoine - U.E.R. de Médecine)
Directeur de Diplôme, Président du jury : Pr. ALBY

* 1976 : DEA de psychologie médicale, Structure des soins (Mention Assez Bien)
(Université Claude Bernard Lyon I - U.E.R. de Médecine Grange-Blanche)

* 1972 à 1976 : Certificats dans le cadre de l’université des Sciences de Lyon
1972. CES de Psychophysiologie (Mention Assez Bien)
1973. CES de Psychophysiologie des motivations (Mention Assez Bien)
1974. CES de Psychologie génétique
1975. CES de Biologie Humaine (Mention Bien)

* 1975 : Doctorat en Médecine, Lauréat de la Faculté de Médecine de Lyon
(Université Claude Bernard Lyon I - U.E.R. de Médecine Grange-Blanche)
Titre : Contribution à l’introduction du dessin dans la pédagogie médicale et paramédicale : Une tentative sur l’histoire de la psychiatrie
Directeur de thèse, Président du jury : Pr. Jean GUYOTAT

* 1966 : Hypokhagne au Lycée du Parc à Lyon,
Propédeutique lettres à l’Université des lettres de Lyon

* 1965 : Baccalauréat série Philosophie, Mention : Bien

PROJETS MENÉS EN PARTENARIAT AVEC DIVERSES INSTITUTIONS ET MINISTÈRES

1) Le 18 octobre 2007, il a lancé une pétition contre la télévision pour les enfants de moins de trois ans qui a fédéré les associations des professionnels de la petite enfance et contribué à la décision du Ministère de la Santé, en novembre 2008, d’obliger les chaînes de télévision à destination des bébés d’afficher un avertissement sur le caractère potentiellement dangereux de la télévision sur les jeunes enfants, et cela y compris pour les programmes qui se présentent comme leur étant spécifiquement destinés.

2) Entre 2005 et 2008, il a mis au point et testé une activité destinée à développer l’empathie des enfants dès l’école maternelle, et l’a appelée le Jeu des Trois Figures en référence aux trois personnages présents dans tous les jeux d’enfants et la plupart des scénarios : l’agresseur, la victime et le redresseur de torts. L’empathie - qui est la capacité de nous mettre, au moins partiellement, à la place de l’autre - joue en effet un rôle essentiel dans la vie sociale, en particulier comme prévention des attitudes de violence. Le Jeu des Trois Figures, destiné à être pratiqué par les enseignants eux-mêmes après une formation de trois jours, correspond à cinq des six objectifs fixés à l’école maternelle : s’approprier le langage, apprendre les règles de la socialisation et du bien vivre ensemble, agir et s’exprimer avec son corps, mettre en œuvre l’imagination, et valoriser la référence à l’écrit. Il constitue aussi une forme de pré éducation aux images et un apprentissage du « faire semblant » en même temps qu’il réduit la violence par augmentation de la capacité d’empathie, et cela sans stigmatiser aucun enfant. Serge Tisseron a reçu pour mission de la part de plusieurs académies de former des formateurs qui puissent ensuite former au Jeu des Trois Figures tous les enseignants des classes maternelles qui le souhaitent (voir le Jeu des Trois Figures).

3) En 2008, il a créé la règle « 3-6-9-12 » qui est relayée depuis 2011 par l’Association Française des Pédiatres Ambulatoires (AFPA). En pratique, cette règle signifie : pas d’écran avant trois ans, pas de console de jeu personnelle avant six ans, pas d’Internet accompagné avant neuf ans et pas d’Internet seul avant onze douze ans (c’est à dire avant l’entrée au collège). Ces repères sont nécessaires, mais évidemment pas suffisants, le temps d’écran devant être cadré à tout âge (voir 3-6-9-12).

4) En 2008, il a créé l’institut pour l’Histoire et la Mémoire des Catastrophes (IHMeC) qui a lancé, le 13 février 2012, le site http://memoiresdescatastrophes.org. Unique en son genre en Europe, son objectif est de contribuer à une mémoire et à une « culture » du risque à travers la constitution d’une banque de témoignages, afin de favoriser la résilience des générations actuelle et futures. L’IHMeC est soutenue pour la création de ce site par le Ministère de l’Environnement, du Développement Durable, des Transports et du Logement (MDDTL). L’IHMeC a pour objectif de faire du site http://memoiresdescatastrophes.org le support de multiples démarches d’éducation culturelle et citoyenne qui s’entrecroisent et s’enrichissent mutuellement.

OUVRAGES PERSONNELS

TISSERON, S., (2015). Le jour où mon robot m’aimera, vers l’empathie artificielle, Paris, Albin Michel.

TISSERON S. (2014). La main, l’œil, l’image, Bry sur Marne, INA Editions.

TISSERON, S. (2013). Un psy au cinéma, Paris, Belin.

TISSERON, S., (2013) 3-6-9-12, apprivoiser les écrans et grandir, Toulouse : éres,

TISSERON, S., (2013) Fragments d’une psychanalyse empathique, Paris, Albin Michel.
TISSERON, S., (2012) Rêver, fantasmer, virtualiser, du virtuel psychique au virtuel numérique, Paris : Dunod.

TISSERON, S., (2011) Les secrets de famille, Paris : PUF.

TISSERON, S., (2010) L’empathie au cœur du jeu social. Paris : Albin Michel.

TISSERON, S. (2009). Faut-il interdire les écrans aux enfants ? (en collaboration avec Bernard Stiegler), Ed. Mordicus.

TISSERON, S., (2009). Les dangers de la télé pour les bébés. Toulouse : Erès.

TISSERON, S., (2008). Les dangers de la télé pour les bébés, Toulouse : Erès.

TISSERON, S., (2008). Qui a peur des jeux vidéo ? Paris : Albin Michel (avec Isabelle Gravillon)

TISSERON, S., (2008). Virtuel, mon amour. Penser, aimer, souffrir, à l’ère des nouvelles technologies. Paris : Albin Michel.

TISSERON, S. (2008). Le Mystère des graines à bébé, Paris : Albin Michel Jeunesse. (ouvrage illustré).

TISSERON, S., (2007). La résilience, Paris : PUF.

TISSERON, S., (2005). Vérités et mensonges de nos émotions. Paris : Albin Michel.

TISSERON, S., (2005). Voyage à travers la honte. Coordination de l’aide aux victimes de la maltraitance. Ministère de la Communauté française. Bruxelles : Editions Henry Ingberg.

TISSERON, S., (2004). Manuel à l’usage des parents dont les enfants regardent trop la télévision. Paris : Bayard.

TISSERON, S., (2003). Comment Hitchcock m’a guéri. Paris : Albin Michel.

TISSERON, S., (2002). Les Bienfaits des images. Paris : Odile Jacob (Prix Stassart de l’Académie des sciences morales et politiques)

TISSERON, S., (2001). L’intimité surexposée, Paris : Hachette, 2002 (Prix du livre de télévision en 2002).

TISSERON, S., (2000). Petites mythologies d’aujourd’hui, Paris : Aubier.

TISSERON, S., (2000). Enfants sous influence, les écrans rendent-ils les jeunes violents, Paris : Armand Colin (réed. 10/18).

TISSERON, S., (1999). Comment l’esprit vient aux objets, Paris : Aubier

TISSERON, S., (1999). Nos secrets de famille, histoire et mode d’emploi, Paris : Ramsay.

TISSERON, S., (1998). Y a t il un pilote dans l’image ?, Paris : Aubier.

TISSERON, S., (1996). Le Mystère de la chambre claire, Paris : Flammarion, 1999.

TISSERON, S., (1996). Le bonheur dans l’image, Paris : Les empêcheurs de penser en rond (traduit en italien).

TISSERON, S., (1996). Secrets de famille, Mode d’emploi, Paris : Marabout, 1997.

TISSERON, S., (1995). Psychanalyse de l’image, des premiers traits au virtuel, Paris : Dunod.

TISSERON, S., (1995). D’air en air, sur des photographies de Catherine Noury, Paris : Filigranes éditions.

TISSERON, S., (1994). Nuage/Soleil, sur des photographies de Bernard Plossu, Paris : Marval.

TISSERON, S., (1993). Tintin et le secret d’Hergé, Paris : Hors collection, Presses de la Cité.

TISSERON, S., (1992). La honte, psychanalyse d’un lien social, Paris : Dunod.

TISSERON, S., (1990). Tintin et les secrets de famille, Paris : Aubier 1992.

TISSERON, S., (1990). La bande dessinée au pied du mot, Paris : Aubier.

TISSERON, S., (1990). L’Erotisme du toucher des étoffes (en collaboration avec Yolande Papetti), Paris : Séguier).

TISSERON, S., (1987). Psychanalyse de la bande dessinée, Paris : Flammarion, 2000.

TISSERON, S., (1985). Tintin chez le psychanalyste, Paris : Aubier.

DIRECTION D’OUVRAGES COLLECTIFS

* 2013 : Empathie et subjectivation dans les mondes numériques, Paris : Dunod.

* 2006 : L’enfant au risque du virtuel, Paris : Dunod.

* 1995 : Le psychisme à l’épreuve des générations, clinique du fantôme, Paris : Dunod

* 1990 : Clérambault, psychiatre et photographe, Paris : Les empêcheurs de penser en rond).

DIRECTION DE NUMÉROS DE REVUE

* 2015 : Thérapies@, Revue Adolescence, septembre 2015.

* 2014 : Le virtuel, pour quoi faire ? Regards croisés, Psychologie clinique, Numéro 37, 2014/1 (en collaboration avec Frédéric TORDO).

* 2012 : Jeux vidéo, nouvelles pratiques et nouveaux regards, Revue Adolescence, mars 2012.

* 2010 : L’adolescent et ses avatars, Revue Adolescence, juin 2010.

* 2004 : L’adolescent et le virtuel, Revue Adolescence, juin 2004.

* 2001 : Les images en famille, Le Divan Familial N° 7, In Press Editions, 2001.

OUVRAGES EN COLLABORATION

BORDET, J., GUTTON, P., TISSERON, S. (2014). Adolescence et idéal démocratique, Paris, In Press.

TASSIN, J. P., TISSERON, S. (2014). Les 100 mots du rêve, Ce que les rêves disent de nous. Paris, PUF, Que sais-je ?

CAHN R., GUTTON P., ROBERT P., TISSERON S., (2013), L’ado et son psy. Nouvelles approches thérapeutiques en psychanalyse, Paris, In Press.

BACH J F., HOUDE O, LENA P., TISSERON S. (2013) « L’enfant et les écrans, un avis de l’Académie des Sciences ». Paris, Le Pommier.

CONTRIBUTION A DES OUVRAGES COLLECTIFS

TISSERON, S. (2014). « Une double désarticulation, à la fois psychique et sociale », in FANSTEN M., FIGUEIREDO C., PIONNIE-DAX N., VELLUT N., Hikikomori, ces adolescents en retrait. Paris, Armand Colin. p. 157-169.

TISSERON S., (2014) « An Assessment of Combatant Empathy for Robots with a View to Avoiding Inappropriate Conduct in Combat » in DOARET R., DANET D., HANON J.P., DE BOISBOISSEL G., Robots on the Battlefield,, Contemporary Issues and Implications for the Future, Combat Studies Institute press, US Army Combined Arms Center, Fort Leavenworth, Kansas & Ecoles de Saint-Cyr Coëtquidan, p. 165-180.

TISSERON, S. (2014). L’empathie au cœur du jeu social, in BOTBOL M., GARRET-GLOANEC N., BESSE A., L’empathie, au carrefour des sciences et de la technique. Montrouge, Doin. Ed.

TISSERON, S. (2014). « La mémoire des catastrophes : traumatismes, conséquences générationnelles et résilience ». Actes du colloque de l’administration pénitentiaire : Passage à l’acte. Traumatisme, résilience et effets transgénérationnels, Lyon, Ed Chronique Sociale, p. 21-37.

TISSERON, S. (2013). « De la honte qui tue à la honte qui sauve : de la catastrophe à l’affiliation ». Actes du colloque international (octobre 2010) : La Honte entre peine et pénitence. Paris, (micrologus library), Ed. Sismel Edizioni del Galluzo, p. 389-404.

TISSERON, S. (2013). « De l’image dans la main à l’image en ligne ou comment le numérique a affranchi la photographie des discours morbides », in ALLARD L. et Coll. Téléphone mobile et création. Paris, Ed. Armand Colin, p. 117-127.

TISSERON, S. (2013). « Du marketing commercial au marketing de soi » dans P. BOURGNE (dir), Marketing : remède ou poison ?, Cormeilles-Le-Royal, EMS éditions.

TISSERON, S. (2013) « L’adolescente et le cinéma », Préface à DUPONT S, PARIS H, (dir). La vie de l’enfant, De Lolita à Twilight. Paris, Ed. Erès

TISSERON, S, (2012), « Eloge de la réalité métissée. Quand le numérique révèle la photographie à elle-même ». BUIGNET C., RYKNER A., (dir) Entre Corps et Code. Tableau vivant et Photographie mise en scène. Pau, Presses Universitaires de Pau et du pays de l’Adour, p. 299-305.

TISSERON, S., (2012) « Le Jeu. Deux modèles psychanalytiques ». MARTY F. (dir) Les grandes problématiques de la psychologie clinique. Paris, Dunod, p. 131-134.

TISSERON, S., (2012) « Internet et Psychanalyse ». Dictionnaire politique d’Internet et du numérique. Le Journal du Net.com, Psychanalyse, p. 172-176.

TISSERON, S., (2012) « Empathie ». DUGNAT M. (dir.) Le Soin. Prendre Soin, Paris, Erès.

TISSERON, S., (2012) « Les réseaux sociaux et Internet ». Lien social et Internet dans l’espace privé. MARQUET J, JANSSEN C., (dir). Paris, Academia, p. 277 – 292.

TISSERON, S., (2012) « Tester l’empathie des combattants pour les robots (TEPR) afin d’éviter les comportements inadaptés au combat ». DANET D., HANON J.P., DE BOISBOISSEL G., La Guerre robotisée. Paris, Economica, p..213-231.

TISSERON, S. (2012) « Les jeunes et les écrans » et « Secrets de famille : les blessures du silence », 100 fiches de psychologie. Paris, Bréal. p. 70, p. 140.

TISSERON, S., (2012) « De la honte du handicap à la honte face au handicapé, ou Je ne voudrais pas être à sa place », Honte et culpabilité dans la clinique du handicap. Connaissances de la diversité. Paris, Ed. Erès, p. 37

TISSERON, S., (2012) « Les violences dans la famille à la lumière des traumatismes vécus par les générations précédentes. Catastrophes et secrets ». La violence dans la famille et dans le couple. Collection Famille et thérapie. Paris, In Press, p.57-70

TISSERON, S., (2012) « Adolescence, la nouvelle culture Internet », Troubles à l’adolescence dans un monde en changement. Comprendre et Soigner. Paris, Armand Colin, p. 63-72

TISSERON, S. (2010). L’impact du virtuel sur le développement, in Ferrari P. et coll., Traité européen de Psychiatrie et de psychopathologie de l’enfant et de l’adolescent, Paris : Lavoisier.

TISSERON, S. (2010). Les usages problématiques d’Internet et des jeux vidéo, in Ferrari P. et coll, Traité européen de Psychiatrie et de psychopathologie de l’enfant et de l’adolescent, Paris : Lavoisier.

TISSERON, S. (2010). Les usages problématiques des nouvelles technologies : le modèle addiction/dépendance est il pertinent ? in TOUBIANA E. et coll., Manuel d’addictologie clinique, Paris : PUF

TISSERON, S. (2010). « Bande dessinée », in Dictionnaire de l’adolescence et de la jeunesse, sous la direction de LE BRETON D. et MARCELLI D., Paris : PUF.

TISSERON, S. (2010). « Extime/intime », in Dictionnaire de l’adolescence et de la jeunesse, sous la direction de LE BRETON D. et MARCELLI D., Paris : PUF.

TISSERON, S. (2010). « Jeux vidéo » in Dictionnaire de l’adolescence et de la jeunesse, sous la direction de LE BRETON D. et MARCELLI D., Paris : PUF.

TISSERON, S. (2010). Le secret de filiation in La Naissance, Histoire, Cultures et Pratiques d’aujourd’hui, sous la direction de FRYDMAN R. et SZEJER M., Paris : Albin Michel

TISSERON, S. (2010). Violence et résiliences, in Dictionnaire de la violence, sous la direction de MARZANO M., Paris : PUF.

TISSERON, S. (2010). La violence des images in Dictionnaire de la violence, sous la direction de MARZANO M., Paris : PUF.

TISSERON, S. (2010). La violence des secrets in Dictionnaire de la violence, sous la direction de MARZANO M., Paris : PUF.

TISSERON, S. (2010). Jouer pour grandir, mais jouer accompagné », Livre Noir de l’accueil petite enfance, Toulouse :Eres.

TISSERON, S. (2010). Préparer à affronter tous les risques avec le maximum de précautions, Actes du Congrès européen de l’éducation aux médias

TISSERON, S., (2009) Prévenir la violence par le jeu de rôle en maternelle in MARTY F. et coll. , Aux sources de la violence, de l’enfance à l’adolescence, Paris : Dunod.

TISSERON, S., (2009). Les relations à l’épreuve des nouveaux moyens de communication. Dictionnaire encyclopédique d’éthique chrétienne. Paris : Editions du Cerf.

TISSERON, S., (2009). Traumatismes et relations traumatiques : le secret et les ricochets sur plusieurs générations. Milan : Editions Franco Angeli.

TISSERON, S. (2008). Ma famille, c’est Internet » Familles bousculées, inventées, imaginées, Paris : Odile Jacob

TISSERON, S. (2008). Une famille à la mode Tintin. Familles : explosion ou évolution ? Toulouse : Erès.

TISSERON, S., (2008). Le jeu, in Concepts de base de psychologie clinique. Paris : Dunod.

TISSERON, S. (2008). « Ma famille, c’est Internet » Familles bousculées, inventées, imaginées, Actes du Colloque Gynécologie VII Psychologie. Paris : Odile Jacob

TISSERON, S. (2008). La présence et le sacré, in LAVAL-JEANTET M. et coll., Du sacré dans l’art actuel, Paris : Klincksieck.

TISSERON, S. (2008). Contextes et addictions. Jeux de hasard et d’argent. INSERM juillet 2008.

TISSERON, S. (2007). « Controverse : la résilience en question ». Résiliences, Réparation, Elaboration ou Création ? Toulouse : Erès.

TISSERON, S. (2007). Se séparer pour mieux se retrouver. Préface de l’ouvrage. L’enfance pas à pas, Tome 2 , Paris : Nathan.

TISSERON, S. (2006). « L’enfant au risque du virtuel ». Paris : Dunod.

TISSERON, S. (2005). « Du désir d’intimité à celui d’extimité », L’Intimité. Clermont-Ferrand. Presses Universitaires Blaise Pascal (CRLMC) Centre de recherches sur les littératures modernes et contemporaines.

TISSERON, S. (2005). « L’appropriation des images violentes chez les 11-13 ans ». De l’âge de raison à l’adolescence. Quelles turbulences à découvrir.. Ramouville St Agne : Ed. Erès.

TISSERON, S. (2005). « Mon rêve, c’est une BD » Little Nemo, 1905-2005, un siècle de rêves, Bruxelles, Editions Les Impressions Nouvelles.

TISSERON, S. (2005). Le feuilleté intime de nos souvenirs ou l’espace transitionnel de nos vêtements. DEBRAY R. et HUGHES P. Dictionnaire culturel du Tissu. Paris : Babylone Fayard.

TISSERON S. (2004). « Les objets de chez nous », VAILLANT M. et coll., Encyclopédie de la famille. Paris : Editions La Martinière.

TISSERON S. (2004). « La transmission familiale », VAILLANT M. et coll., Encyclopédie de la famille. Paris : Editions La Martinière.

TISSERON S. (2004). « L’Intimité », MESURE S. et SAVIDON P., Dictionnaire critique des Sciences humaines. Paris : PUF.

TISSERON S. (2004). « Quand nos fantômes sont réveillés par les images », Procès Dutroux, penser l’émotion. Bruxelles : Ministère de la Communauté française de Belgique.

TISSERON S. (2004). « Les pièges de la mémoire », Parlez-nous d’Oradour. Paris : Perrin.

TISSERON S. (2004). « L’image, pour le pire… mais surtout pour le meilleur », HOUSSIER F. et coll., L’impact des images violentes, entre traumatisme et figuration. Paris : In-press, 2004.

TISSERON S. (2004). « Les images nous rendent-elles performants ? », in HEIBRUN B. et Coll, De la performance. Paris : La Découverte.

TISSERON S., (2004). « L’enfant au risque des médias », L’image et ses usages, Enfances et Psy, N°26, juin 2004.

TISSERON S. (2004). « Les pathologies des émotions et la construction de l’identité post traumatique », Joly F. et coll., De l’émotion à l’affect. Paris : In-press, 2005.

TISSERON S. (2003). Médias et violences médiatiques : apprendre à distinguer, LARDELLIER P. et coll., Violences médiatiques, contenus, dispositifs, effets. Paris : L’Harmattan.

TISSERON S. (2003). Quelle éducation aux images ?, CLUZEL J. et coll., Jeunes Education et Violence à la télévision, Rapport de l’Académie des Sciences morales et politiques. Paris : PUF.

TISSERON S. (2003). « Histoires de fantômes, de Tintin à Hamlet », COHEN G.A. et coll., Le Père Disparu. Paris : Ed. Autrement.

TISSERON S. (2002). La bande dessinée et la construction des repères chez l’enfant, ZOUGHEBI H et coll., La littérature dès l’alphabet. Paris : Gallimard jeunesse.

TISSERON S. (2002). Sensorialités, images et secrets, KONCHECHIS A. et coll., Clinique de la Sensorialité. Paris : Dunod.

TISSERON S. (2002). L’identité à l’épreuve des objets, Les techniques de la vie quotidienne : âges et usages, Collection MIRE, Publications de la DRESS (Direction de la Recherche, des Etudes, de l’Evolution et des Statistiques du Ministère de l’Emploi et de la Solidarité).

TISSERON S. (2002). Notre rapport à l’image en ce début du XXIè siècle : Banalisation ou révolution ? Utiliser la Vidéo dans les lieux d’accueil de la petite enfance. Paris : Eres Editions.

TISSERON S. (2002). Réalité ou fiction ? Comment faisons-nous la différence ? Livre consacré à l’analyse de la performance des médias à la suite du 11 septembre, Collection Boeck/Ina, en collaboration avec Philippe Raynaud.

TISSERON S ; (2001) « Les secrets de famille, la honte, leurs images et leurs objets », in Renouveaux en psychanalyse avec Nicolas Abraham et Maria Torok, Actes du colloque Nicolas Abraham et Maria Torok (22-23 janvier 2000), Paris, Ed. Eres.

TISSERON S. (2001) « L’enfant tenu à l’écart de sa filiation génétique : vers la création de citoyens de seconde catégorie ? », in L’enfant séparé, Ed. Autrement, Paris.

TISSERON S. (2001) « Les onze - treize ans face aux images : les images et les liens », in Les jeunes et les médias, Actes du second Forum International des Chercheurs « Young people and the médias » (26 - 29 novembre 2000, Sydney, Australie

TISSERON S. (2001) « La subjectivation par les objets », in Identités narratives, mémoire et perception, Actes du colloque des 11-12-13 octobre 2000, UQAM, Université de Montréal.

TISSERON S. (2001) « Méandres et non dits de mon histoire familiale » , in Angel S. et coll., Encyclopédie Larousse du « bien être », Paris, Larousse.

TISSERON S. (2001) « Secret familial et mémoire sociale dans Les Aventures de Tintin » in Belgian Memory, Yale French Studies, New Haven and London, Yale University Press.

TISSERON S. (2001) « La télévision, les images et la construction de l’enfant » in A construçào do olhar, Actes du colloque d’Arrabida.

TISSERON S. (2001) « Les écrans rendent-ils les jeunes violents ? Hypothèses nouvelles sur les 11-13 ans », in Actes du colloque « Les images, les médias et la violence », Journal de médecine légale, droit médical, victimologie, dommage corporel.

TISSERON S. (2001) « De la violence des images aux comportements violents... et vice versa », actes du colloque « Temps et espace de la violence (décembre 2000) », Université de Picardie.

TISSERON S. (2001) « Les formes du lien familial à travers les objets », Le lien familial, Comprendre (Revue annuelle de philosophie et de Sciences sociales), Paris, Ed. de la Maison des sciences de l’Homme.

TISSERON S. (2001) « Les enfants et la télévision », Image d’information et citoyenneté à l’école primaire, Actes du CLEMI, Ministère de l’Education Nationale, de la recherche et de la technologie, Paris, 2000, pp. 58-66.

TISSERON S. (2001) « Secrets collectifs et secrets privés, impasses et transmissions », Echanges, Mélanges, Transmissions (Actes du colloque du 3 et 4 décembre 1999) Publications de la Direction Générale de la Culture, Médiathèque de Bruxelles, 2000.

TISSERON S. (2001) « L’enfant, les images et la construction du sens », Education et pouvoirs des images (Actes du colloque de l’Ecole des Parents et des Educateurs, décembre 1999).

TISSERON S. (2001) « La filiation malade des secrets », A propos de la transmission (Actes du colloque de l’Association française des psychologues scolaires, 1999).

TISSERON S. (2000) « Propagande, publicité, information et désinformation », in Université de tous les savoirs, Volume 3, Qu’est-ce que la société ? Paris, Odile Jacob.

TISSERON S. (2000) « Le spectateur en quête d’auteur : les nouvelles figures de l’anonymat », in Lambert F. et coll., Figures de l’anonymat, Médias et Société, Actes du colloque des 3-4 juin 1999, Centre d’études de l’Ecriture, Univ. Paris 7.

TISSERON S. (2000) « Le senti, le vu et le dit dans la situation d’examen médical », in Frydman R. et coll., L’annonce faite à Marie, Sarah, Agar et les autres... Paris, Odile Jacob.

TISSERON S. (1999) « Etre dans l’image », in Les traversées de l’image, Art et littérature, Actes du colloque des 2 et 3 avril 1998, Ecole supérieure des Beaux-Arts du Mans.

TISSERON S. (1999) « Psychanalyse de l’image », in Séminaire de l’Institut de psychanalyse de Thessalonique, University Studio Press, tome 2, pp. 201-229.

TISSERON S. (1999) « Flous et modernités, une rêverie du devenir », in Vive les modernités, Rencontres internationales de la photographie, Arles, Actes sud, pp. 77-95.

TISSERON S. (1999) « Que voient-ils ? ou La triple enveloppe de la situation échographique », in Lebovici S. et coll., L’échographie de la grossesse : les enjeux de la relation, Paris, Starfilm International Ed.

TISSERON S. (1999) « Si Tintin avait eu la télé » in Soulé et coll., Nés avec la télé, Eres Editions, 1999.

TISSERON S. (1999) « Une perspective psychanalytique sur le mémorial ou l’inconscient du monument » L’abus monumental, Actes es dixièmes Entretiens du patrimoine, Ministère de la culture et de la communication, 1999.

TISSERON S. (1999) « Pour en finir avec l’hypocrisie », Les violences sexuelles dans les institutions spécialisées, Actes du CREAI Rhône Alpes, 1999.

TISSERON S. (1999) « Les citoyens face aux écrans : cadrer les images », Images En-jeux, Actes du colloque du 28 novembre 1998, Service Jeunesse Education populaire, Strasbourg, 1999.

TISSERON S. (1998) « Nous avons tous besoin de fêtes ! », in EIGUER A. et coll., La fête de famille, Paris, Inn Press Ed., pp. 17-21.

TISSERON S. (1998) « Désir du jumeau et angoisse du double », in L’ère du double Actes du colloque sur la gemmellité, (Maison européenne de la photographie, 1996), Paris, Marval Ed., pp. 86-96.

TISSERON S. (1998) « Qu’est-ce qu’une image emblématique ? » in MORA G. et coll., W. Eugène Smith. Du côté de l’ombre, Paris, Seuil.

TISSERON S. (1996) « Les premières traces, aux origines de la symbolisation » in ANZIEU A. et coll., Le dessin de l’enfant, De l’approche génétique à l’interprétation clinique, Paris, La Pensée sauvage.

TISSERON S. (1995) « Secret, adoption, humiliation », in K.S. DAHOUN Z. et coll., Adoption et Cultures : de la filiation à l’affiliation, Paris, L’Harmattan.

TISSERON S. (1995) « Les premières traces et les enjeux de la représentation » in Les Cahiers du Collège Iconique, Paris, I.N.A.

TISSERON S. (1994) « Réflexions et hypothèses autour de la technique du modelage chez Gisela Pankow » in Anzieu D. et coll., L’activité de la pensée, Paris, Dunod.

TISSERON S. (1994) « All Writing is Drawing : the spatial Development of the Manuscript” Boundaries : Writing and Drawing, Yale French studies n° 84, New Haven and London, Yale University, Press, pp. 29-42.

TISSERON S. (1994) « Schèmes d’enveloppe et schèmes de transformation à l’oeuvre dans toute image » in ANZIEU D. et coll., L’activité de la pensée, Paris, Dunod.

TISSERON S. (1994) « Liens intergénérationnels et transmission psychique » in Liens intergénérationnels, transmissions, entraides familiales et solidarités (Actes du Colloque Familles et Recherches).

TISSERON S. (1993) « Clérambault et la clinique » in PICHOT P. et REIN W., L’approche clinique en psychiatrie, Paris, Les Empêcheurs de penser en rond.

TISSERON S. (1993) « Schèmes d’enveloppe et schèmes de transformation dans le fantasme et dans la cure » in ANZIEU D. et coll., Les contenants de pensée, Paris, Dunod.

TISSERON S. (1991) « Histoire de la psychanalyse de la famille » De SINGLY et coll., in La famille aujourd’hui, Paris, La Découverte.

TISSERON S. (1990) « Noms et nominations dans la bande dessinée » in CLERGE J. et coll., Le nom et la nomination, Toulouse, Eres.

TISSERON S. (1988) « Une maison de papier » in SOULE et coll., L’enfant et sa maison, Paris, Ed. ESF.

TISSERON S. (1986) « Généalogie, honte et transfert » in FEDIDA P. et GUYOTAT J., Mémoire, transmission psychique, transfert (Actes du Colloque interuniversitaire, Paris, Echo-Centurion).

TISSERON S. (1986) « La photographie entre certitude de réalité et souvenir sans image » in SOULAGES et coll., Photographie et Inconscient, Paris, Osiris.

TISSERON S. (1984) « Le dessein du dessin » in ANZIEU D. et coll., Art et fantasme, Paris, Le Champ Vallon.

TISSERON S. (1981) « La ligne et l’attrait » et « Des séries nécessaires » in De FREMINVILLE B. et coll., La passion des étoffes chez un neuropsychiatre, Paris, Solin.

ARTICLES

1. Articles dans des revues avec comité de lecture qualifiantes dans la sous-discipline

TISSERON, S. (2012) « Rêverie et rêvasserie assistées par ordinateur ». Dossier cybercultures. Enfance et Psy N°55, p. 105-115.

TISSERON, S. (2012) « Intimité et extimité » Culture du numérique. Revue Communications.

TISSERON, S. (2012) Clinique du virtuel : rêvasser, rêver ou imaginer. Fantasmes et réalités du virtuel. Revue Adolescence, 30,1, 145-157.

TISSERON, S., (2010) De l’animal numérique au robot de compagnie : quel avenir pour l’intersubjectivité. Revue Française de Psychanalyse

TISSERON, S., (2010).« Pourquoi des groupes Balint ?. Encyclopédie Médico Chirurgicale, Groupes Balint, 15 mai 2010.

TISSERON, S., (2010). Violence des images. Que peuvent faire les parents ? Manuel International de criminologie.

TISSERON, S., (2009). Les effets de la télévision sur les jeunes enfants : prévention de la violence par le « Jeu des trois figures », Devenir. Paris,73-93

TISSERON, S., (2008). Le jeu vidéo à l’adolescence comme mise en scène de la famille imaginaire. Le Divan Familial n°21, Paris : Inn Press Ed.

TISSERON, S., (2008). Passion et dépendances dans la pratique des jeux vidéo. Revue NeuroPsy. N° spécial réalité virtuelle, mai 2008.

TISSERON, S., (2008). Les dangers des jeux vidéo. Journal de Pédiatrie et Puériculture. Vol 21 N°7.

TISSERON, S., (2003). Quand les revenants et les fantômes hantent le corps, Champ psychosomatique, Les secrets du corps, 37, Avril 2005.

TISSERON, S., (2003). Des enfants élevés sous la mère. Journal de la psychanalyse de l’enfant 33. Paris

TISSERON, S., (2002). Le désir d’extimité mis à nu, L’intime et le privé dans la famille, Le Divan Familial, 11. Paris : In Press Ed.

TISSERON, S. (2001). La rivalité pourquoi faire ? Rivalité et complexité entre les sexes. Le Divan familial, 9, Paris : Inn Press Ed.

TISSERON, S. (2001). Comment résister à la confusion de images, la famille envahie. Le Divan familial, 7, Paris : Inn Press Ed.

TISSERON, S. (2000). Didier Anzieu, l’histoire et la géographie psychiques. Bulletin de Psychologie 53, 6, nov-déc., 450, 687-690.

TISSERON, S. (1999). Les objets de la maison, Objet placard et objet travail, Le divan familial, n° 3, Pairs : Inn Press Ed.

TISSERON, S. (1999). Des racines encombrantes, Le divan familial, n° 2, Paris : Inn Press Ed.

TISSERON, S. (1998). La filiation malade des secrets, Psychiatrie française, n° 3, 45 – 56.

TISSERON, S. (1995). Les jeux vidéo sont-il des jeux, J. Perriault et coll., Les jeux vidéo, Publications du CNED, Poitiers.

TISSERON, S. (1995). La honte du suicidant, Psychiatrie française, n° 2, pp 5-11.

TISSERON, S. (1995). Le vêtement comme symbolisation, Revue de psychothérapie psychanalytique de groupe, n° 25, Paris : Eres, pp 171-176.

TISSERON, S. (1995). De l’individu à la famille : renouveaux en psychanalyse, Dialogue, n° 130, Paris, pp 3-11.

TISSERON, S. (1995) Dynamique de la trace et appropriation du support de l’inscription, Genesis : Genèse et Psychanalyse, Paris, pp 37-50.

TISSERON, S. (1994). All Writing is Drawing : the spatial Development of the Manuscript, Yale French Studies, Number 84, pp 29-42.

TISSERON, S. (1994). A quoi nous servent nos enfants ?, Dialogue, n° 125, Paris.

TISSERON, S. (1994). L’héritage insu, Les secrets de famille, Communications : Générations et filiation, Paris : Le Seuil, pp 231-244.

TISSERON, S. (1993). Secrets familiaux et création, Journal des Psychologues, n° 104, Secret d’enfance, pp 21-23.

TISSERON, S. (1990). Névroses de transfert, traumatismes et problèmes transgénérationnels, Psychiatrie Française, Juin, pp 121-125.

TISSERON, S. (1990). Propositions pour un modèle d’articulation des phénomènes sociaux et des phénomènes psychiques, Psychologie clinique, n° 3, Paris : Editions Klincksiek, pp 187-196.

TISSERON, S. (1989). Des mots et des images : rôle des images dans la cure, Revue Française de Psychanalyse, la Symbolisation, Juin, Paris : PUF, pp 1993-1997.

TISSERON, S. (1989). Clérambault ou la passion des images, Psychiatrie Française, n° 2, pp 36-40.

TISSERON, S. (1992). Tintin et les secrets de famille", Gruppo n° 8, Secrets de famille et pensée perverse, Paris, Ed Apsygée, pp 91-106.

TISSERON, S. (1987). Filiation, deuil, et entretiens avec les familles des mourants, Lieux de l’enfance, Filiation, n° 11, Toulouse : Privat, pp 163-172.

TISSERON, S. (1986). De la création des images, Revue Française de Psychiatrie, n° 8, Oct., pp 15-18.

TISSERON, S. (1986). La main, le mot et le fantôme, Cahiers de l’IPC, n° 3 (Les « processus de symbolisation »), Mai, pp 181-189.

TISSERON, S. (1986). Préalables à une recherche psychanalytique sur le trait, Psychanalyse à l’Université, II, 42, pp 333-337.

TISSERON, S. (1986). Généalogie, honte et affiliation, Les Temps Modernes, 475, pp 130-146.

TISSERON, S. (1986). Le Bédéphile entre Narcisse et Morphée, Adolescence, IV, I, Paris, pp 119-134.

TISSERON, S. (1985). De certaines situations de crise en psychothérapie d’adulte comme masque de la douleur d’enfant, Psychiatrie française, n° 2, pp 187-188.

TISSERON, S. (1985). Alfred Hitchcook et la mise en scène du désir filmique, Les Temps Modernes, 3, pp 1737-1757.

TISSERON, S. (1985). Le patient-parent et le thérapeute-enfant. A propos de quelques difficultés thérapeutiques et de leur interprétation, L’Evolution psychiatrique, 50, I, pp 173-185.

TISSERON, S. (1984). Images corporelles de la séparation mère-enfant au cours des psychothérapies, L’Information psychiatrique, 60, 10, pp 1277-1285.

TISSERON, S. (1984) Histoires familiales et filiation analytique, imbroglio et dénouement, Psychanalystes, 9, pp 47-57.

TISSERON, S. (1983). Incorporation et persécution : à propos de la psychothérapie analytique d’un cas de paranoïa, L’Evolution psychiatrique, I, Paris : Privat, pp 131-143.

TISSERON, S. (1982). Haddock et le fantôme du chevalier, ou la question du père dans les aventures de Tintin, Confrontations, 8, Les fantômes de la psychanalyse, Paris : Aubier-Montaigne, pp 35-50.

TISSERON, S. (1981). De la bande dessinée envisagée dans ses rapports au fétichisme, L’Evolution psychiatrique, 46, 4, pp 1021-1026.

TISSERON, S. (1976). A propos de l’ambivalence culturelle au cours d’entretiens réguliers avec les Nord-Africains immigrés, L’Information psychiatrique, 52, I, Paris : Privat, pp 27-44.

TISSERON, S. (1976). Relation d’objet narcissique et racisme de gauche, L’information psychiatrique, 52, I, Paris : Privat, pp 45-49.

TISSERON, S. (1976). Conséquences de l’introduction d’un tiers Nord Africain au cours d’entretiens avec des travailleurs immigrés, L’Information psychiatrique, 52, 4, Paris : Privat, pp 449-462.

2. Autres articles dans des revues spécialisées

TISSERON, S. (2012) « Eloge de la réalité métissée. Quand le numérique révèle la photographie à elle-même ». Buignet C., Rykner A. (dir), « Entre Code et Corps » Revue d’études esthétiques, Figures de l’art, 22, Pau, Presses Universitaires de Pau et des Pays de l’Adour. p. 299.

TISSERON, S., (2012) « Du virtuel psychique au virtuel numérique ou Comment le Web 2.0 nous rend tous acteurs ». Jeu 144. Revue de théâtre. Sciences et technologie.

TISSERON, S. (2012). « Le jeu des trois figures ».Prévenir la violence et le harcèlement scolaire.. Penser, se construire, Journal des Psychologues, N° 299, p. 28-32.

TISSERON, S. (2012). « Traumatisme, résilience et effets transgénérationnels », Ed. Chronique sociale.

TISSERON, S. (2012). « La famille et les réseaux de sociabilité ». (Ecole Nationale de protection judiciaire de la jeunesse). Les cahiers dynamiques. Ed. Eres.

TISSERON, S. (2012). « Résilience et empathie » Ed. Education thérapeutique.

TISSERON, S. (2012). Nocivité de la TV –enfants de moins de 3 ans. KAIROS. Journal antiproductivité pour une société décente. Editions Asbl. Respire.

TISSERON, S. (2012). « La jeunesse contemporaine face aux conduites à risques. AROEVEN (Association laïque des œuvres éducatives et de vacances de l’Education Nationale. Revue N° 163.

TISSERON, S. (2012) « Plaisir d’apprendre et technologies numériques », Ludovia Magazine.

TISSERON, S. (2012). « L’enfant bombardé de publicité. Facteur caprice. Jeu des trois figures ». « L’enfant et la ville ». Numéro spécial Pédiatrie Pratique.

TISSERON, S. (2012) « L’addiction aux jeux vidéo, un modèle très critiqué ». Revue du Champ Social et de la Santé Mentale (VST) N° 114, p.35.
TISSERON, S., (2009). Vers une nouvelle culture. Cahiers de l’action, publiés par l’Institut de la Jeunesse et de l’Education Populaire. 10 Septembre.

TISSERON, S., (2009). Prévention et traitement de l’usage excessif des écrans à l’adolescence. Guide de prévention des conduites addictives. Juillet.

TISSERON, S., (2008). L’enfant et les médias. La Revue du Praticien. Médecine générale, mars 2008.

TISSERON, S., (2008). Les adolescents et le virtuel : une nouvelle culture. Magazine L’Educateur, mars 2008. Suisse.

TISSERON, S., (2008). Les interactions précoces, l’adolescent et le virtuel. Santé mentale.

TISSERON, S., (2008). Mes écrans et mes croyances. Mes écrans - Puis-je résister aux images ? Revue Alternatives non-violentes. N°148 – P.10.

TISSERON, S., (2008). Traumatismes et mémoire. Les Cahiers de l’atelier. Lille, novembre 2008

TISSERON, S., (2008). Vers une nouvelle culture. ORCCA. Office Régional Culturel de Champagne Ardennes – Reims. Octobre 2008.

TISSERON, S., (2008). La situation thérapeutique menacée par l’institution. Revue aipcf. Septembre 2008.

TISSERON, S., (2008). Passion et dépendances dans la pratique des jeux. Dossier Réalité virtuelle. Revue NeuroPsy. N°7.

TISSERON, S., (2008). Le corps et les écrans. Revue Champ Psychosomatique, Septembre 2008.

TISSERON, S., (2008). L’estime de soi entre intimité et extimité. Revue Psicologia Contemporanea, Rome.

TISSERON, S., (2008). Une nouvelle culture des images - Cultures adolescentes. Entre turbulence et construction de soi. Collections Mutations n°247. Ed. Autrement. P.126.

TISSERON, S., (2008). La Résilience à quel prix ? - Education thérapeutique. Revue Médecine des maladies métaboliques. Vol.2 N°5 p. 524.

TISSERON, S., (2008). Transmissions et ricochets de la vie psychique entre les générations. Revue Internationale de l’Education nationale – D’une génération à l’autre N°22 p.13.

TISSERON, S., (2008). Parents et enfants, un nouveau malaise. – Prendre la mesure de l’humain – Jeunesse et génération(s) - Jeunesse et transmission, EMPAN - N°50, p.30

TISSERON, S., (2008). Toujours le secret suinte. Enfances et Psy n°39 - dossier le secret p.88. Toulouse : Erès.

TISSERON, S., (2007). Les jeux vidéo menacent-ils nos enfants ? Réalités pédiatriques p. 29-30. octobre 2007.

TISSERON, S. (2007) « Résilience : une source d’espoirs et d’ambiguïtés », Psychomédias, PUF, 7 janvier 2007.

TISSERON, S., (2007). « Transmissions et ricochets de la vie psychique entre les générations ». Revue Internationale d’Education familiale, 30 avril 2007.

TISSERON, S. (2007) « Résilience : une source d’espoirs et d’ambiguïtés », Psychomédias, PUF, 7 janvier 2007.

TISSERON, S. (2006). « Une dépendance ordinaire, La passion des jeux vidéo », Psychomédias, 8.

TISSERON, S., (2006). « L’impact des images violentes chez les jeunes ». Les Réseaux des Parvis, 26 septembre 2006

TISSERON, S., (2006). « Etude sur le masculin », Groupe EMAP France, 21 juin 2006.

TISSERON, S., (2006). « Le rapt des origines », Fondation Enfance, Paris. 4 mai 2006.

TISSERON, S., (2006). La honte des secrets de famille, Revue Accueil et Rencontre, Fédération des CPM, 20 mars 2006

TISSERON, S., (2006). Les nouveaux enjeux du narcissisme, Revue Adolescence, Le Bouscat : L’Esprit du temps.

TISSERON, S., (2006). Le rôle de l’image, monde virtuel, monde réel, Revue Dépendances, Groupement romand d’études sur l’alcoolisme et les toxicomanies, GREA, 15 mars 2006.

TISSERON, S., (2005). Les enfants et les adolescents face à la violence des images, Revue de Psychiatrie Sciences Humaines et Neurosciences, 30 novembre 2005.

TISSERON, S. (2005). Nouvelles images, violence et nouvelle culture, Direction Prospective et stratégie d’Agglomération du Grand Lyon, 30 décembre 2005.

TISSERON, S. (2005). « Images, violence, nouvelle culture » Revue Habitat et Société. (décembre 2005).

TISSERON, S. (2005). « La réalité de l’expérience de fiction ». L’homme. Revue Française d’anthropologie. 175-176, juillet déc. 2005.

TISSERON, S. (2005). « L’adolescent et les images : usages et mésusages ». Revue Enfance et Psy. Paris : Erès.

TISSERON, S. (2005). « Situations de handicap : quelles ruptures pour quelles mutations culturelles ». RELIANCE. Ed. Erès. Collectif de recherches : « Situations de Handicap, Education, Sociétés ».

TISSERON, S. (2005). « De l’intimité librement exposée à l’intimité menacée ». CEMEA. VST.

TISSERON, S., (2005). Les habits neufs du narcissisme. Adolescence, 53. Le Bouscat : L’Esprit du temps.

TISSERON, S., (2004). L’enfant au risque des médias. L’image et ses usages. Enfances et Psy, N°26, juin 2004.

TISSERON, S. (2004). « Des raisons d’utiliser les images pour informer sur la réalité et de la difficulté à ne pas confondre le document et le monde », Revue Communications, octobre 2004.

TISSERON, S. (2004). « Nos relations aux images », Revue des Sciences Sociales, septembre 2004

TISSERON, S. (2004). « De la honte qui tue à la honte qui sauve », La Honte, Le Coq Héron, septembre 2004

TISSERON, S., (2004) « L’adolescent et le virtuel » Revue Adolescence, Juin 2004.

TISSERON, S. (2004). « L’info à la télé : maîtriser imaginairement le monde… et convaincre symboliquement de son pouvoir » Médiamorphoses, juin 2004.

TISSERON, S. (2004). « Les jeunes et les images, TV réalité, un désir d’extimité », Initiales, N° hors série, « Arrêt sur images », CNER, mars 2004.

TISSERON, S. (2004). « Les médias altèrent-ils l’enfance ? », Comprendre, 2004.

TISSERON, S., (2003). Les secrets, de la famille à l’institution soignante. Revue Française de Psychiatrie et de Psychologie Médicale, 65 – 45e journée médicale de la psychiatrie de langue française Secret, Confidence, Responsabilité – Actes du Colloque de Brest (12-13 et 14 septembre).

TISSERON, S. (2003). Apprendre à détoxiquer les images, Revue de l’AFIREM, Paris.

TISSERON, S. (2003). Le stress des images violentes chez les 11-13 ans et ses conséquences. Revue de la Gendarmerie Nationale, Paris.

TISSERON, S. (2003). Parents et enfants, un nouveau malaise. Jeunesse et génération (s), jeunesse et transmission. Revue Empan, Toulouse.

TISSERON, S. (2003). L’éducation au bonheur des images. Revue Le Furet, Strasbourg.

TISSERON, S. (2003). L’intimité menacée par les institutions médico-sociales, Le social et l’intime. Cultures en mouvement.

TISSERON, S. (2003). Nous sommes tous victimes de la pornographie. L’enfant et l’adolescent face à la pornocratie ambiante. Cultures en mouvement.

TISSERON, S. (2003). Les secrets, de la famille à l’institution soignante. Revue Française de Psychiatrie et de Psychologie Médicale.

TISSERON, S. (2003). Images et dépression, Ces images qui nous soignent. Revue de culture et médecine, ASKLEPIOS (Turquie).

TISSERON, S. (2003). Des images violentes à la violence des images. Revue de culture et médecine, ASKLEPIOS (Turquie).

TISSERON, S. (2003). « Les jouets comme passeurs de contenu inconscients entre les générations », Psychiatrie Française, 4(03).

TISSERON, S. (2003). « Le désir d’extimité sous l’œil des psy », Médias et psy, INA, Août 2003

TISSERON, S. (2003). « Le psy, prescripteur de comportement ou garant de la réalité psychique », Médias et psy, INA, juillet-août 2003

TISSERON, S. (2002). Comment aider les adolescents à ne pas être dupes des images. Revue Adolescence, Groupe de Recherche et d’Enseignement Universitaire de Psychopathologie et Psychanalyse.

TISSERON, S. (2002). Contes et mythes du cinéma contemporain. Imaginaire et Inconscient, Le mythe au XXIè siècle. Paris : L’esprit du Temps.

TISSERON, S. (2002). Animal, mon frère. Animaleries, l’animal dans le monde contemporain, Saint-Denis, La Courneuve.

TISSERON, S. (2002). La symbolisation hors les mots : musicalité du secret et phénomènes transgénérationnels. Revue de Musicothérapie, Août.

TISSERON, S. (2002). L’impact émotionnel des images chez les jeunes et son devenir. Bruxelles Santé, « Adolescence et Violence », Numéro spécial.

TISSERON, S. (2002). Entre famille et école : le poids des secrets. Sciences Humaines, Transmettre, Paris. Février.

TISSERON, S. (2002). Images d’actualité et éducation aux médias. Education par les médias, ou éducation aux médias. Le Télémaque, Septembre.

TISSERON, S. (2002). Secrets de famille, une introduction aux phénomènes transgénérationnels. Les Actualités en psychiatrie, Septembre.

TISSERON, S. (2002). Loft Story, un désir d’extimité. Regards sur l’actualité, Revue de la documentation française, Septembre.

TISSERON, S. (2002). Réalité ou fiction ? Comment faisons-nous la différence ? Dossiers de l’Audiovisuel, 105.

TISSERON, S. (1994). La photographie au-delà du symbole, La recherche photographique, Paris Audiovisuel, n° 18, pp 86-87.

TISSERON, S. (1994). L’inconscient de la photographie, La recherche photographique, Paris Audiovisuel, n° 17, pp 80-85.

TISSERON, S. (1994). Troubles de l’apprentissage et secrets de famille", Revue de l’Association des Amis des Centres psycho-pédagogiques Claude Bernard, n° 5, pp 21-25.

TISSERON, S. (1992). Otmar Thormann, La Bouche de terre : à propos de "Dreaming dogs, L’échappée européenne, Les cahiers de la photographie, pp 32-46.

TISSERON, S. (1990). Le futur antérieur : à propos des photographies de famille de Bernard Plossu, La recherche photogaphique, Paris Audiovisuel, n° 8, pp 72-73.

TISSERON, S. (1990). L’intimité comme durée subjective, L’intime et le public, Art Press spécial.

TISSERON, S. (1988). Le personnel hospitalier face à la mort", Enquête parue dans Actualités psychiatriques, n° 9, pp 61-68.

TISSERON, S. (1988). L’image, figure ou devenir, Psychologie Médicale, 20, 8, pp 1057-1061.

TISSERON, S. (1988). Le mystère de la chambre invisible, à propos des photographies érotiques de Helmut Newton, La recherche photographique, Paris Audiovisuel, n° 5, pp 82-90.

TISSERON, S. (1988). Une peau de publicité (Communication à la journée d’Automne de la Société Française de Psychopathologie de l’Expression, Octobre 1986)", Psychologie Médicale, 20, 8, 1057-1061.

TISSERON, S. (1988). L’Ethnophotographe, Préfaces, 4, pp 116 - 118.

TISSERON, S. (1987). A propos du fantasme initiateur du geste graphique : une hypothèse nouvelle sur le rôle de la mère endeuillée de la séparation", Psychologie médicale, 19, 14, pp 2599-2603.

TISSERON, S. (1986). Henri Matisse, un miroir de papier. Réflexions sur le trait et le détachement, Psychologie Médicale, 18, I, pp 127-131.

TISSERON, S. (1985). L’oeuvre photographique de Clérambault", Psychologie Médicale, 17, 9, pp 1333-1336.

TISSERON, S. (1985). Effets d’une technique narrative : la bande dessinée et son lecteur, Psychologie Médicale, 17, 9, pp 1377-1379.

TISSERON, S. (1984). Le geste graphique et le geste pictural envisagés dans leur relation aux fantasmes mobilisés par le geste alimentaire, Psychologie Médicale, 16, pp 135-140.

TISSERON, S. (1982). Recherche sur les activités et les usagers d’une équipe psychiatriques implantée dans un hôpital général, Psychologie Médicale, Paris, SPEI.

TISSERON, S. (1982). Une préhistoire de la psychiatrie : plutôt quelques économies différentes de la folie, Soins psychiatriques, 16, Paris, SFIREC.

TISSERON, S. (1980). A propos d’une équipe psychiatrique de secteur fonctionnant en hôpital général, Soins psychiatriques, 5, Paris : SFIREC.

TISSERON, S. (1978).Une expérience de réorganisation sanitaire en Italie, Psychiatrie Aujourd’hui, 33, Paris.

RIVIERE B., TISSERON, S. (1978). Le traitement comportemental des psychotiques, Lyon Médical, 239, Lyon, Médipharly, pp 12-19.

TISSERON, S. (1977). Structure du Moi et appartenance sociale, Psychiatrie Aujourd’hui, 29, Paris.

TISSERON, S. (1977). La bande dessinée peut-elle être pédagogique ?, Communication et Langages, 35, Paris : Retz, pp 10-21.

TISSERON, S. (1976). Histoire de la psychiatrie en 1001 dessins", Psychiatrie Aujourd’hui, 26, Paris, pp 3-55 (thèse).

ARTICLES RECENTS

Ellen Schenkel Lorenceau, Luis Mazzucca, Serge Tisseron, Todd D. Pizitz, A cross-cultural study on surrogate mother’s empathy and maternal–foetal attachment, Women and Birth, Volume 28, Issue 2, June 2015, 154–159.

AGNERAY Fabien, TISSERON Serge, MILLE Christian, WAWRZYNIAK Michel, SCHAUDER Silke. (2015). L’habitat et ses liens avec le psychisme : aspects psychopathologiques et cliniques de l’attachement à l’habitat , L’Évolution Psychiatrique, Volume 80, Issue 3, July–September 2015, 489–499.

TISSERON S., TORDO F., BADDOURA R. (2015), Testing empathy with robots : a model in 4 dimensions and 16 items, International Journal of Social Robotics, Volume 7 (1), 97-102.

TISSERON, S. (2014) « L’intersubjectivité, clé du processus thérapeutique », L’intersubjectivité : un paradigme du processus thérapeutique. Enfance et Psy, N° 62, éres, p. 67-73.

TISSERON, S. (2014). « Apprivoiser les écrans et grandir », Passer à l’acte, Enfance et Psy N°61, éres, p. 6-7.

TISSERON, S. (2014) « Le numérique, vers la fin de l’énigme du sexuel ? » Revue de Thérapie familiale psychanalytique, N°33, Editions In Press, p. 35-45.

TISSERON, S. (2014). Des robots et des hommes : lesquels craindre ? Revue Etudes, Novembre 2014, n°4210, p. 33-44.

TISSERON, S. (2014). Plaidoyer pour une psychanalyse empathique. Ecoutes psychothérapiques. Filigrane vol. 23, n°1, p.51-64.

TISSERON, S. (2013). Résiliences : ambiguïtés et espoirs. Responsabilité et environnement. Annales des Mines, Ed. ESKA, n°72, p.17-21.

TISSERON, S. (2013). L’identité numérique et la e-réputation. L’information immobilière, Genève, n°113-114, p.59-63.

TISSERON, S. (2013). La Psychanalyse après Freud. Les nouvelles voies freudiennes. Le Point/ Références. Sept-oct 2013, p. 36-39.

TISSERON, S., (2012) « Du virtuel psychique au virtuel numérique ou Comment le Web 2.0 nous rend tous acteurs ». Jeu 144. Revue de théâtre. Sciences et technologie.

TISSERON, S. (2012). « Le jeu des trois figures ».Prévenir la violence et le harcèlement scolaire. Penser, se construire, Journal des Psychologues, N° 299, p. 28-32.

TISSERON, S. (2012). « La famille et les réseaux de sociabilité ». (Ecole Nationale de protection judiciaire de la jeunesse). Les cahiers dynamiques. Ed. Eres.

TISSERON, S. (2012). « La jeunesse contemporaine face aux conduites à risques. AROEVEN (Association laïque des œuvres éducatives et de vacances de l’Education Nationale. Revue N° 163.

TISSERON, S. (2012) « L’addiction aux jeux vidéo, un modèle très critiqué ». Revue du Champ Social et de la Santé Mentale (VST) N° 114, p.35.

TISSERON, S., (2012) Rêvasser, rêver ou imaginer. Fantasmes et réalités du virtuel. Revue Adolescence N°79, p.145-157.