La télé comme un livre d’images

Posté par Serge TISSERON le 13 avril 2008.

Nous croyons parfois que quand il y a un écran allumé chez nous, il est fait pour être regardé. C’est une erreur. Quand un écran est allumé, il n’est pas fait pour être regardé, mais pour être commenté. C’est toute la différence entre la télé et le cinéma.
Au cinéma, les gens ont payé leur place. S’il vous prend l’idée de commenter l’action au fur et à mesure avec votre bambin à côté de vous, les autres spectateurs vont évidemment vous demander de vous taire en vous disant qu’ils ont le droit de regarder le film sans être dérangés. En revanche, même si un adulte ne regarde la télévision qu’un quart d’heure par jour avec son enfant, il est très important que pendant ce laps de temps, il adopte une attitude active. Il doit donner son jugement sur les images, et inviter l’enfant à faire de même, afin que celles-ci deviennent un support d’échanges et non pas de fascination.
En fait, le modèle que nous devons apprendre à développer vis-à-vis des écrans est celui d’un livre d’images. Lorsqu’un parent ouvre un livre d’images avec un enfant, ce n’est pas pour se contenter de le regarder en silence. Mon fils, il y a très longtemps, me disait : « Papa, fais la parole ! ». Le tout-petit attend du parent qu’il mette sur les images des mots qui lui sont directement destinés, qui sont des mots qu’il est capable de comprendre et qui l’introduisent à une relation médiatisée par les écrans. Nous devons apprendre à regarder tous les écrans domestiques qui nous entourent comme on feuillette un livre d’images ou comme on va voir une exposition de photos avec des amis, c’est-à-dire comme un support de communication.

Cliquez sur chacune de ces bannières pour accéder aux sites correspondants

jeu des 3 figures
3-6-9-12

Catégories

Actualités

Adolescence

culture

education

Jeux vidéo

Nouveaux médias

Archives