Les biscuits de papier sont tellement plus beaux !

Posté par Serge TISSERON le 5 avril 2008.

Si un bébé voit une magnifique publicité pour des biscuits qu’il connaît, il risque d’essayer de les prendre avec sa petite main sur la page de papier glacé. C’est bien sûr la preuve qu’il ne fait pas encore bien la distinction entre les biscuits réels et l’image des biscuits. Il est tentant de rire de la naïveté de l’enfant, mais ce serait une erreur parce que même tout petit, celui-ci est extrêmement sensible aux manifestations d’ironie qu’il perçoit chez ses parents. En revanche, ceux-ci peuvent efficacement accompagner leur enfant dans sa découverte de la différence essentielle entre le monde de la réalité et celui des images, en lui disant par exemple : « Regarde, c’est une image, on n’utilise pas une image de la même manière qu’un objet réel, on ne mange pas les images, même si elles représentent des choses à manger, etc. »
Mais l’image n’est pas qu’une pâle imitation de la réalité dont nous devrions apprendre à nous méfier. Elle a aussi le pouvoir de provoquer des émotions agréables ! Une image peut donner envie de manger ce qu’il y a dessus, c’est vrai, mais elle peut aussi rendre heureux. L’enfant est rassuré que ses parents reconnaissent le pouvoir qu’ont les images de donner des émotions et des sensations plaisantes. Cela l’invite non seulement à savoir reconnaître les pouvoirs des images - ce qui lui sera plus tard essentiel pour ne pas être dupes - mais à les considérer comme des supports de communication, notamment familiale. Les images, c’est ce dont on parle !

Cliquez sur chacune de ces bannières pour accéder aux sites correspondants

jeu des 3 figures
3-6-9-12

Catégories

Actualités

Adolescence

culture

education

Jeux vidéo

Nouveaux médias

Archives