Nouveaux réseaux : le danger

Posté par Serge TISSERON le 26 avril 2009.

Dans les nouveaux espaces de communication ouverts sur Internet, rien n’est jamais effacé, et tout diffuse très vite, souvent à l’insu des usagers eux-mêmes ! Non seulement il n’y a aucune possibilité aux utilisateurs de retirer des informations qui les concernent, et qu’ils ne veulent plus voir en ligne, mais celles-ci peuvent essaimer très vite.

Certains découvrent ainsi que ce qu’ils inscrivent sur leur « fiche perso » est utilisé par des moteurs de recherche pour leur fournir des publicités ciblées ! Par ailleurs, les informations données à un ami unique peuvent parvenir de proche en proche à des personnes mal intentionnées à l’égard de l’internaute, et qui peuvent en faire un usage hostile. La photographie d’un jeune homme qui a un peu trop bu, mise sur Internet par un camarade de boisson, peut se retrouver trois ans plus tard chez l’employeur de ce garçon…
Bref, on s’aperçoit avec ces nouveaux réseaux que le danger d’Internet n’est pas seulement le contrôle de chacun par un pouvoir centralisé, mais aussi le contrôle de chaque citoyen par des sociétés privées, à but de protection ou de commerce… voire de chacun par tous les autres : surveillance des enfants par leurs parents, des employés par leur patron, des maris ou femmes suspects d’infidélité par leur conjoint, etc.

La richesse d’Internet réside incontestablement dans la liberté proposée à chacun de communiquer ce qu’il veut quand il le veut. Mais chacun a aussi le droit de disparaître ou, plus simplement, de changer d’avis. Il est essentiel que chaque usager des nouveaux réseaux prenne conscience de ces problèmes et réfléchisse bien à ce qu’il désire livrer, ou non, d’informations personnelles. C’est pourquoi chaque ordinateur devrait porter cette inscription : « Attention : tout ce que vous écrivez ici tombe dans le domaine public » !

Enfin, la possibilité pour chacun de contrôler les informations qu’il dépose sur Internet n’est pas seulement un problème de liberté publique, c‘est aussi la condition de la survie du système. En effet, pour que les gens aient envie de se montrer, il faut qu’ils puissent se cacher quand ils en ont envie. C’est ce droit qu’il faut mettre en place. Pourquoi ne pas prévoir que tout espace investi par un Internaute - comme un blog ou l’avatar utilisé dans un jeu vidéo - soit automatiquement effacé après un certain temps de non usage ? Voire que chacun puisse effacer des données qu’il a lui-même entrées s’il le désire ? De plus en plus d’internautes en ressentent le besoin, et bientôt, ce sera la majorité. Face aux logiciels qui menacent subrepticement les libertés, il est essentiel d’en concevoir qui les protègent !

Cliquez sur chacune de ces bannières pour accéder aux sites correspondants

jeu des 3 figures
3-6-9-12

Catégories

Actualités

Adolescence

culture

education

Jeux vidéo

Nouveaux médias

Archives