Histoire de la psychiatrie en bandes dessinées

(scénario, textes et dessins de Serge Tisseron)

Serge Tisseron propose ici une version complétée de sa thèse soutenue en 1975 en bandes dessinées sur l’histoire de la folie.

« La folie a son histoire. La psychiatrie, singulièrement amnésique, n’a toujours pas la sienne. Aussi nous contenterons-nous pour l’instant d’une histoire de la psychiatrie en bandes dessinées ce n’est déjà pas si mal. Si la folie n’a pas attendu la psychiatrie pour exister, Serge Tisseron nous montre que celle-ci n’a pas attendu l’asile pour développer une stratégie de normalisation, d’assistance, de contrôle des oisifs, des pauvres, des vagabonds, des enfants, des délinquants, des ouvriers même qui, en usine, ne font jamais que de l’ergothérapie. Le trait de Tisseron ne vaut pas celui de Reiser mais il n’en est pas loin ». Jean-Luc Martin, Les Nouvelles Littéraires)

« Un condensé de nos histoires de fou. Une vulgarisation de l’Histoire de la folie à l’âge classique de Michel Foucault, cette petite histoire illustrée passe chaque évidence officielle au peigne fin ? (Libération)

« Textes officiels et avis éminents à l’appui, tout ce qu’il faut savoir sur les conditions de détention, sur les différents types de traitements (au choix ?), sur les subtils cheminements du pouvoir. » (Jean-Paul Morel. Le Matin de Paris)

« Comment la psychiatrie apparaît et quels avantages en tirent les gens au pouvoir, tel est le thème de l’Histoire de la psychiatrie en bandes dessinées… Un petit livre sarcastique qui pose avec humour - et horreur - l’angoissante question : l’important est-ce de devenir normal ? » (l’Unité)