Psychanalyse de la bande dessinée (1987)

À l’image des récits de voyage si souvent privilégiés par la BD, Serge Tisseron nous convie à une exploration dans l’espace et dans le temps où s’entrecroisent notre enfance lointaine, notre créativité timide, notre corps oublié, nos rêves...

Que se passe-t-il lorsque nous lisons une bande dessinée ? Pourquoi certains d’entre nous en sont-ils férus et d’autres non ? Quels sont les mécanismes et les effets sur la vie psychique de cette lecture qui entremêle textes et dessins ? Comment peuvent-ils se comparer à ceux que produisent le roman-photo ou le cinéma ?

D’une case à l’autre, ou d’une fenêtre à l’autre, nous cherchons dans la BD à la fois des représentations de nos états intérieurs et un cadre pour nos pensées. Que nous soyons captivés par le récit ou que nous nous abandonnions à la cueillette des images, nous en sortons parfois plus fragiles mais aussi parfois plus forts, à condition que nous sachions nous approprier les images pour les réinventer.