Rêver, fantasmer, virtualiser, du virtuel psychique au virtuel numérique

Faut-il craindre les technologies numériques ? Ni plus ni moins que les possibilités de notre propre esprit ! Car tout ce que nous faisons avec elles a son modèle dans notre vie intérieure, depuis l’existence d’objets qu’on peut qualifier de « virtuels » jusqu’à des formes de relation virtualisantes et appauvrissantes dont l’origine est toujours à chercher dans une expérience traumatique.

Les écrans de nos ordinateurs ne font que démultiplier ces possibilités, tantôt au service de la réciprocité et tantôt au service de l’emprise.

L’étude des technologies numériques à la lumière du virtuel psychique permet enfin de mieux comprendre les différents usages des jeux vidéo, leurs utilisations pathologiques parfois qualifiées d’addiction, et leur rôle dans des apprentissages qui mettent le plaisir au premier plan.

Elle permet aussi de poser les bases d’une thérapie par les avatars.